Martin Kronthaler, baryton originaire du Tyrol, étudia d'abord à Cracovie, puis à Salzbourg (entre autres auprès de Nikolaus Harnoncourt), Vienne (auprès R. Sartorius et Walter Berry (Lied- und Oratorienklasse) ainsi qu'à Bâle à la Schola Cantorum auprès de René Jacobs.
Sa carrière à l'Opéra commença avec des rôles des œuvres de Mozart et Rossini.Devant la caméra, il tint le rôle principal dans l'Opéra " Falstaff " d'Antonio Salieri pour la chaîne de télévision Sat-3.

Après avoir remporté le premier prix au concours de chant international de l'Opéra Royal de Wallonie (Belgique), Il interpréta le rôle du héraut d'armes du Roi (Heerrufer) dans l'opéra de Wagner " Lohengrin " au Théâtre San Carlo de Naples.

Ses engagements le conduirent au "festival de la musique ancienne d'Innsbruck", au Landestheater de Salzbourg (Guglielmo) et d'Innsbruck (Don Geronio dans " un turque en Italie " de Rossini; Luna dans " il trovatore " de Verdi), en Suisse, en Italie (où il interpréta par exemple le rôle de Wolfram à Naples, ainsi qu'à Trieste, Pise, Luce, Barga, Cagliari, Florence, Bozen et Carrara), en Espagne (à Saint Sébastien et à Peralada). En Allemagne il interpréta Wolfram au Staatstheater de Schwerin, Guglielmo à Meiningen, et les rôles de Conte Almaviva, Escamillo et Siegfried dans " Die Nibelungen " de Dorns au théâtre de Plauen/Zwickau. Il joua Smirnov dans William Waltons "The Bear" au Kammeroper de Berlin, Don Giovanni au Festival de Bad Hersfeld, Don Alfonso au Schloßtheater Sans Soucis à Potsdam et ainsi que Poeta dans "un turque en Italie", Wolfram et Conte Almaviva à Düsseldorf (Deutsche Oper am Rhein). Il se produisit aussi en Japon (Wolfram), en Chine et à Singapour.

Une collaboration de plusieurs années le lia à l'Opéra de Halle/Saale (Allemagne) où il chanta de nouveau Wolfram et Guglielmo, mais aussi Marcello (La Bohéme), Eisenstein, Vater (Haensel et Gretel), Homonay (Zigeunerbaron) ainsi qu'Harlekin (Ariadne auf Naxos).

Il fût plusieurs fois l'invité du festival de Haendel (Haendelfestspiele) de Halle.

Il chanta avec des directeurs d'orchestre comme Seiji Ozawa, Kiril Petrenko, Hans Wallat, Arthur Fagan, René Jacobs, Rolf Reuter, Gustav Kuhn, Frank Beermann, Günter Neuhold, Alexander Joel, Marcus Creed, Alessandro de Marchi, Martin Haselböck, Olof Boman, Hubert Soudant et travailla avec des metteus en scène comme Werner Herzog, Christine Mielitz, Tobias Richter, Sebastian Baumgarten, Paul Curran, Robert Carsen, Jacob Peters-Messer, Enrico Job, Nicholas Broadhurst, Fred Berndt, Gerd H. Seebach, Uwe E. Laufenberg, Jean Louis Martinoty.


Son répertoire de concert comprends de nombreuses rôles des chefs-d'œuvre du baroque italien, français et allemand jusqu'au moderne, bien qu'il interpréta très souvent J.S. Bach et Telemann, Brahms, C. Orff (Carmina Burana) ainsi que G. Mahler (Orchesterliedzyklen).

Avec son répertoire de chant (melodies/Lieder) il fût invité jusqu'à présent principalement en Autriche, en Suisse, en Allemagne ainsi qu'à Singapour.